Le devenir de la « médiation judiciaire » en danger ?

EPMN CPMN ViamediationLa médiation judiciaire en France a vingt ans (loi no 95-125 du 8 février 1995). Le cadeau commémoratif est un rapport qui établit le constat d’un échec consternant du dispositif mis en place. Les médiateurs professionnels ont des propositions de solutions.

L’échec entretenu de la médiation judiciaire

Le rapport présenté à la ministre de la justice pour promouvoir la résolution amiable des différends, apparaît frappé d’un lourd paradoxe. L’échec des expérimentations ainsi que celui de la sectorisation de la médiation familiale sont flagrants : les auteurs du rapport demandé par la ministre ne les cachent pas. Les chiffres témoignent de la catastrophe de la politique en cours.

Néanmoins, les auteurs recommandent de continuer à frapper sur un clou fragile, tordu dans tous les sens : ils recommandent la médiation juridique. Ils racontent sans logique ni référentiel que ce qu’ils préconisent doit être maintenu. Ils affirment qu’il faut continuer, en renforçant les mêmes dispositifs, augmentant un peu les moyens et mélangeant tout ce qui peut se ressembler, même de loin, le tout sous la tutelle de magistrats déjà débordés.

Ce travail mérite donc d’être analysé afin de comprendre pourquoi les représentants de l’administration poussent les politiques sur les chemins de cette conception de la médiation.

Lire la suite sur l’Officiel de la Médiation…

Pour les organisations de la médiation professionnelle :
Jean-Louis Lascoux, Président de l’école professionnelle de la médiation et de la négociation – EPMN
Henri Sendros-Mila, Président de la chambre professionnelle de la médiation et de la négociation – CPMN
Fabien Eon, Président de ViaMediation, réseau de confiance de la médiation professionnelle

No comments yet.

Laisser un commentaire